Enki est un nom qui devrait vous parler, puisqu’il s’agit de la nouvelle solution domotique élaborée par Leroy Merlin. Nous en avions parlé brièvement en mai dernier lors de la Foire de Paris, où Leroy Merlin présentait Enki: une application pour faire communiquer les objets connectés entre eux. La solution a toutefois évolué depuis, pour proposer une box domotique. Celle ci était présentée au CES de Las Vegas il y a quelques jours. Et pour marquer le coup, Leroy Merlin a eu une idée originale: piloter une maison connectée en plein désert, afin de prouver que cela pouvait fonctionner n’importe où.

Notre première nuit à Las Vegas fut courte: arrivés le samedi soir, nous avions rendez vous à 5h avec les membres de l’équipe Enki et quelques autres journalistes pour une présentation pour le moins originale. Leroy Merlin a en effet décidé de tourner un spot TV en plein désert, à Red Rock Canyon, afin de démontrer que sa solution domotique Enki pouvait fonctionner n’importe où. Nous nous sommes donc rendus sur place afin de vérifier cela. La maison en question était représentée graphiquement via un assemblage de tubes qui donnait un aspect singulier à cette maison:

A l’intérieur, pourtant, tout le nécessaire était présent pour en faire une maison – presque – habitable:

Le but était d’attendre le lever du soleil, pour montrer le réveil de la maison automatique grâce à la domotique. Nous avons donc eu droit à un beau lever de soleil sur Red Rock Canyon 🙂

Et bien sûr à une présentation de l’application mobile permettant de piloter tout ceci.

Avec à la clé la présentation de la box domotique Enki, que nous découvrions pour la première fois:

En effet, l’application mobile ne pouvait pas tout faire communiquer, le Wi-Fi étant trop limité, tout comme l’intelligence localisée sur le smartphone. Une passerelle entre tout cela, restant à domicile, était donc la solution. Avec un design plutôt joli, cette box n’étant pas faite pour être cachée dans une armoire de brassage, mais bien posée chez soi en évidence.

Bien qu’elle dispose d’un grand espace vide en son centre, cette petite boite n’en est pas vide pour autant: elle intègre en effet toute l’intelligence de la maison, pour faire communiquer les objets connectés entre eux, mais également de nombreux périphériques domotiques, grâce au Wi-Fi, au Bluetooth, au ZigBee, au EnOcean, mais également au 433Mhz et 868Mhz, pour communiquer notamment avec les périphériques DIO / Chacon, très répandus. Cette box se veut en effet multiprotocoles, pour communiquer avec un vaste éco système. On regrettera en revanche l’absence du Z-Wave, les périphériques utilisant ce protocole étant pourtant bien plus nombreux et répandus que les périphériques ZigBee. Un port Usb à l’arrière de la box pourra autoriser de possibles évolutions, mais peu de chances tout de même de voir débarquer le Z-Wave, l’équipe trouvant ce protocole trop compliqué et trop cher 🙁

A noter que cette box intègre également une batterie, qui lui procurera 4h d’autonomie. En option il sera possible d’avoir un secours LoRa, en cas de coupure internet, afin que la maison reste accessible même en cas de coupure électrique et téléphone. Détail important: bien que reposant sur le Cloud de Leroy Merlin, la box restera parfaitement opérationnelle en cas de coupure internet, la configuration étant stockée localement.

De retour sur le CES, le stand Enki présentait clairement les trois points forts de la solution:

Une box multiprotocole, comme nous l’avons dit, qui permettra de communiquer avec de nombreux périphériques. Une vingtaine de partenariats a déjà été faite: Netatmo, Nodon, Legrand, Somfy, Nest, etc… ce qui donne déjà accès à près de 120 produits différents.  Et de nombreux autres devraient être ajoutés prochainement. La compatibilité Homekit n’est pas à l’ordre du jour, mais le pilotage avec Google Home est en revanche dans les tuyaux.

L’autre force de la solution est de proposer de nombreux scénarios préparamétrés. En effet, pour les débutants, la réalisation de scénarios est parfois compliquée, puisqu’elle implique une certaine gymnastique intellectuelle pour bien appréhender les déclencheurs et les actions. L’équipe de Enki a donc réfléchi a de nombreux types de scénarios, permettant de gérer la maison sans se soucier des protocoles utilisés. Par exemple un détecteur d’ouverture ZigBee qui ferait en sorte de couper un radiateur Heatzy en cas d’ouverture de la fenêtre. Si un scénario vous intéresse, mais que vous ne possédez pas les équipements nécessaires, l’application vous indiquera les périphériques à se procurer. Ces périphériques seront tous estampillés « Enki » dans les 140 magasins Leroy Merlin à travers la France. Pas de questionnement sur le protocole utilisé, il suffira que le périphérique ait le logo Enki.

La solution sera disponible en mars, à un tarif qu’on nous promet très agressif, à priori sous la barre des 100€. L’équipe est en tout cas très motivée, et nous promet une mise à jour chaque mois pour ajouter de nouvelles fonctionnalités et le support de nouveaux périphériques. Pour l’instant, les idées semblent bonnes, la solution facile à utiliser, intuitive, et l’ensemble abordable au grand public. Nous avons hâte de pouvoir vérifier cela en pratique 😉

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Commencer une discussion community.domadoo.com

Commentaires Archivés

15 commentaires

  1. Pas déconnant du tout au contraire, le Z-wave étant effectivement très cher (Royalties $$$).
    Par ailleurs, Leroy Merlin propose quelques produits Enocean à des prix défiants toute concurrence…
    La stratégie est là, des prix enfin acceptables pour capter plus de clients, ce que ne permet pas le Z-wave.
    J’espère qu’ils vont cartonner de sorte que ces chers modules Z-wave baissent enfin. Je trouve que ça commence d’ailleurs, l’engouement étant retombé et la concurrence arrivant doucement mais sûrement.

  2. perso, j’espere qu’ils se planteront ! quand on voit que les modules enocean de nodon a 25€ prix de vente ttc, je doute que les renvendeur le touche a ce tarif. ca veut donc dire que les early commercants vont se retrouver mis a la rue par leroy merlin qui ne sait pas parler domotique et encore moins la conseiller. le zwave coute peut etre un peu plus cher, mais le zigbee est une bouze avec ses 2m de portée a moins de mailler toute la maison (et donc a quel cout). chacon, normal, ils vendent des prises DIO depuis des siècles en disant que c’est de la domotique.
    Bref, madame michu et surtout monsieur michu va etre content d’être pris en main et aidé et je les vois d’ailleurs faire plus de mal a somfy ou delta dore qu’eedomus ou jeedom.
    non une fois de plus, je m’inquiète plus pour domadoo, planete-domotique ou domotique-store chez qui je n’ai jamais acheté mais que je devrais, vu le taff qu’il fait pour les traductions des fichiers polonais 🙂 et bien d’autres encore. bon y en a d’autre qui vont pleurer un peu c’est les pro knx qui croient toujours dure comme fer au filaire (je parle des commerciaux schneider, hager…) et a part le tertiaire…et encore.

  3. Le fait est que Leroy Merlin est une marque inspire confiance chez les Français et que la plupart d’entre eux ne s’intéressent pas aux protocoles. Pour moi – qui commence à bien connaître le marché de la domotique – je n’achèterai jamais un produit non compatible zwave, mais pour Mme Michu effectivement c’est pas nécessairement déterminant.
    Je me prends à espérer qu’un gros « player », style Google impose un standard, c’est mauvais pour la concurrence, mais j’en ai marre d’avoir à faire avec un marché morcelé, à choisir des standards en espérant qu’ils ne soient pas abandonnés, des service clients quasi inexistants et des prix complètement dingues (A noter qu’on commence à trouver des contacteurs de porte zwave à peu près abordables chez les Chinois. Espérons que le reste suive…).

  4. Je ne suis pas d’accord avec enr37 ! Pour une fois qu’une entreprise française propose une solution, comment peut-on espérer son échec ! De toute façon faut pas rêver : les commerçant que vous citez sur ce marché de niche ne pourrons pas lutter face à des grosses entreprises quand la techno sera démocratisée.
    Je vois plusieurs avantages à la démarche enki :
    – structuration du marché de la domotique qui part dans tous les sens
    – certes z-wave n’est pas supporté mais l’informatique a su se démocratiser grâce à des techno peu chères et pas forcément les plus performantes (pensez à ethernet vs token ring) : soit z-wave baissera ses prix, soit une autre techno prendra sa place…
    – et surtout c’est l’une des rares solutions commerciales pour le grand public qui ne mise pas tout (configuration et même scénarios) sur le cloud : les données sont stockées localement et fonctionne en cas de coupure internet, à l’heure des scandales de vol voire de vente des données personnelles et qu’a provoqué une panne d’OVH sur le cloud somefy, en tant qu’initié dans ce domaine, il faut encourager ce genre d’initiative !
    2 nuances tout de même :
    – le support d’une API n’est pas clairement annoncé dans la roadmap (même si ce n’est pas une priorité pour le grand public, ceci clarifierais les intentions du projet enki)
    – avant de passer à la commercialisation grand public, leroy merlin aurait du commencer par une phase de beta-test de quelques semaines avec des passionnés de domotique pour essuyer les plâtres… les plantage d’appli et lenteur de box au lancement de la solution donnent une mauvaise image de marque qu’il est difficile de corriger par la suite. Les managers techniques devraient pouvoir dire stop aux commerciaux qui veulent amorcer la pompe trop vite ….

    • Correction sur ce que j’avais écrit précédemment : d’après les questions/réponses sur la page enki, celle-ci est bel et bien dépendante du cloud, au moins au niveau des scénarios, même si un mode offline semble être en projet. Reste à voir s’il sera mené à terme…

    • Tout est dépendant du cloud chez Leroy Merlin, mêmes les ordres envoyés passent par le cloud, d’où le fait que certains témoignent d’une certaine latence de plusieurs secondes avant que l’ordre ne soit réellement exécuté (quand il ne s’est pas tout simplement perdu en route).
      Les témoignages sur le forum de Leroy Merlin et sur le Play store pour l’appli Enki laissent à penser qu’il faudra beaucoup de temps pour arriver à une solution locale et mature, en espérant que LM ne finisse pas par tout abandonner, comme une certaine solution de Castorama à l’époque.

Laisser une réponse