Chaque année, nous nous rendons à la Foire de Paris afin de suivre l’évolution de la maison connectée auprès du grand public, ce salon étant très représentatif du grand public. C’en est devenu presqu’un indicateur des grandes tendances. Après avoir évolué quelques années sur cet évènement, la maison connectée était toutefois en demie teinte cette année…

Ces dernières années, la FFD, c’est à dire la Fédération Francaise de Domotique, s’était chargée de tenir un stand afin d’éduquer et orienter les gens autour de projets domotiques. Nous pouvions donc y retrouver divers installateurs, mais tout autour gravitait également quelques fabricants de solutions connectées. Cette année, la machine semble avoir fait marche arrière: point de FFD, et peu de fabricants exposant des objets connectés ou vantant les mérites de la smarthome, à l’exception de Bosch, qui avait dédié un stand à sa solution Bosch Smarthome. Solution dont nous reparlerons dans quelques semaines, les nouveautés par rapport à ce que nous avions déjà présenté devant arriver d’ici la rentrée.

Pour le reste, il fallait en effet être très attentif pour déceler quelques représentants de la maison intelligente. Pour commencer, chez Bel’m, fabricant de portes d’entrées, qui vient ajouter une connectivité à celles ci, avec différents moyens de contrôles disponibles:

Point de serrure électronique à ajouter, la porte d’entrée intègre toute l’électronique nécessaire, pouvant fonctionner de façon autonome, ou de concert avec une box domotique Tydom de Delta Dore:

Fichet, lui, proposait un système d’alarme connecté, comme on en voit beaucoup aujourd’hui. Pourtant ces systèmes étaient très peu présents sur la Foire de Paris.

Même Leroy Merlin, qui avait annoncé sa solution Enki en grande pompe lors du CES de Las Vegas en janvier dernier, avait « caché » sa solution domotique dans un coin de son stand:

Pour les détails, je vous invite à relire notre article lors du CES. Il n’y avait en effet pas de nouveauté annoncée à la Foire de Paris, si ce n’est le tarif de 109€, et une opération spéciale qui sera faite au lancement: pour tout achat de la box + 200€ de périphériques, vous recevrez un bon d’achat de 109€. Autrement dit la box Enki sera gratuite.

Au détour d’une allée, nous avons pu apercevoir la fourchette connectée Slow Control, qui doit inciter à manger moins vite, pour éviter les problèmes de digestion et d’obésité. Même principe que la fourchette HapiFork vue en 2013

Le rayon piscines commence à se connecter également. Pas d’ICO à la foire, mais un autre fabricant, SWIMO, qui propose une solution beaucoup plus complète. Il s’agit ici d’un système de régulation Piscine , c’est à dire qui assure le traitement de l’eau, l’équilibre de l’eau et la gestion de la pompe piscine.

Mais le rayon qui s’est sans doute le plus démocratisé est celui des robots tondeuses. Plusieurs fabricants étaient présents, et le public semblait très intéressé par ces équipements. Il faut dire que nous avons là du concret: un robot qui se charge d’une véritable corvée à votre place, et qui ne demande quasiment aucun entretien 😉

Sur la Foire en elle même, le bilan sur la maison connectée était donc plutôt mitigé, et en deçà de ce qu’il était possible de voir les deux dernières années. Néanmoins, une autre partie de la Foire était particulièrement intéressante: le stand consacré aux grands prix de l’innovation, des produits récompensés par un jury lors de la Foire. Et, contre toute attente, 3 produits sur 4 étaient des produits connectés. Pas réellement de domotique, mais des objets communicants qui peuvent contribuer à rendre la maison intelligente.

Parmi les récompensés, deux robots aspirateurs, l’un de chez Electrolux (modèle Purei9) et l’autre de chez Rowenta (Smart Force Cyclonic Connect). Un domaine qui tend à se démocratiser également, comme les robots tondeuses. Du coup tous les fabricants quasiment proposent leur modèle.

L’électroménager est lui aussi de plus en plus connecté. Exemple ici avec ce four de Whirlpool W Collection, qui dispose d’un écran tactile 4,5″ pour vous guider dans vos choix de cuisson:

Le robot Kenwood existe lui aussi maintenant en version connectée, le kCook Multi Smart, et est même accompagné d’une balance connectée pour peser les ingrédients, qui communique directement avec le robot, pour vous faciliter la cuisine.

Viennent ensuite les laves linges et sèches linges, ici de chez Samsung (de son petit nom Quick Drive WW10M86GNOA) et Candy (modèle Bianca):

Ces équipements sont déjà connectés depuis plusieurs années, mais peinent encore à trouver leur place dans le foyer de monsieur et madame tout le monde. Dans quelques années la question ne se posera toutefois plus, et tout l’électroménager sera connecté. Mais aujourd’hui il est encore difficile de justifier l’écart de prix pour des fonctions « connectées » qui apportent une plus value parfois limitée.

La table à repasser de chez Laurastar ne fait pas exception à la règle: dotée d’une connexion bluetooth, l’application pourra vous guider pour optimiser votre repassage.

Parmi les récompensés, nous retrouvions le radiateur Lancey, que nous avions présenté lors du CES.

Elmer présentait lui une douche connectée:

  • possibilité de programmer le débit et la température, de contrôler la consommation d’eau et d’énergie
  • fait office d’enceinte
  • et diffusion d’huiles essentielles pour les bienfaits d’un spa intégré

Cette petite pyramide retournée, elle, c’est Cozy Air. Le premier service expert connecté de la qualité de l’air intérieur. Ce capteur récolte de nombreuses informations (principaux polluants de l’air intérieur, paramètres de confort, etc.). Un plan d’action personnalisé est alors établi par un expert pour améliorer la qualité de l’air chez vous.

Enfin, un objet connecté qui peut paraitre très simple, mais qui est une excellente idée: Abeye de Atol. Cette monture intelligente et connectée détecte automatiquement la chute du porteur et envoie un signal d’alerte à Mondial Assistance afin qu’il puisse alerter l’entourage du senior, puis les secours si nécessaire. Elle dispose de plusieurs mois d’autonomie, et reste à un tarif très abordable de 150€.

Voici donc les principaux produits qui nous ont interpelé cette année sur la Foire de Paris. Comme je le disais en introduction, un constat donc plutôt mitigé sur cette édition 2018. La domotique semble avoir déserté l’évènement, pourtant les appareils connectés remportent le suffrage au Grand Prix de l’Innovation, organisé par la Foire. La maison connectée est donc toujours bien présente, mais sous une forme différente. A suivre l’année prochaine…

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Geek dans l'âme, j'ai découvert la domotique il y a une quinzaine d'années avec les premiers modules X10 et le logiciel Homeseer. Puis arrivèrent les box domotiques, le Z-Wave, et ma construction où j'ai pu installer un système domotique complet moi même: depuis ce domaine est devenu une véritable passion, que je partage chaque jour dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Commencer une discussion community.domadoo.com