Un éclairage connecté peut servir pour de nombreux aspects comme pour obtenir plus de confort, réaliser des économies d’énergie, pour être plus autonome ou encore obtenir plus de sécurité. Laurent nous explique ce qu’il faut savoir à ce sujet.

1- Pour débuter ce nouvel épisode, peux-tu nous dire quel est l’intérêt de rendre un éclairage connecté ?

Il y en a plusieurs comme réaliser des économies d’énergie si on oublie d’éteindre une lumière (avec désactivation automatique selon différents critères), obtenir plus de confort en mettant en place une ambiance lumineuse (en sélectionnant différentes couleurs, en réalisant de la variation), de l’autonomie pour qu’une personne à mobilité réduite sécurité puisse activer ou désactiver un éclairage sans devoir se déplacer et enfin, pour de la sécurité , avec par exemple de la simulation de présence avec activation puis désactivation de l’éclairage d’une pièce durant une période, lors de notre départ en vacances.

2- A qui s’adresse ce type de solution ?

À tous, aux particuliers mais aussi des professionnels comme par exemple, pour le secteur d’hôtellerie, avec la gestion de l’éclairage en fonction de la présence ou départ du client.

3- Est-ce compliqué de rendre son éclairage connecté si je n’ai rien en domotique ?

Pas du tout, parfois on peut commencer avec ampoule connectée, ou prise connectée, soit en wifi avec application contrôlable à distance, soit via télécommande en contrôle direct. Sinon, d’autres technologies comme le Z-Wave sont des options mais nécessitent une box domotique.

4- Quelles sont les différentes méthodes justement, pour convertir un éclairage classique en éclairage connecté ?

Il existe différentes méthodes :

  • Ampoule blanche ou couleur
  • Douille
  • Prise
  • Micromodule
  • Interrupteur
  • Cordon d’interrupteur

Smarthome Academy - Episode 29 : Ce qu'il faut savoir pour obtenir un éclairage connecté

5- Quel est le coût moyen de ces dispositifs ?

Le coût va dépendre de la technologie utilisée et des fonctionnalités. Mais en général, il faut compter entre 30 à 60 euros par dispositif.

6- Si je veux installer un micromodule ou interrupteur pour obtenir cet éclairage connecté, combien de temps cela me prendra-t-il ?

Il faut compter environ 10 à 15 minutes pour réaliser le câblage et la configuration.

7- Est-il possible de contrôler différentes sources lumineuses via un même dispositif ?

Non, il ne faut pas mixer les technologies des ampoules. Si par exemple on a des LEDs et des fluo compactes, on ne pourra pas gérer ces 2 différentes sources lumineuses via un même dispositif.

8- Peut-on connecter tout type d’éclairage ?

Oui, pour de la commutation, aucun soucis. Pour de la variation aussi, à condition d’utiliser un bypass pour certains type d’éclairage.

9- En plus d’un éclairage connecté, est-il possible d’ajouter des points de contrôle dans ma pièce, de manière simple ?

Oui, si vous avez mis en place par exemple un micromodule qui gère votre éclairage, il suffira ensuite d’ajouter un interrupteur sans fil, soit par piles, soit même sans piles par l’effet piézoélectrique. Vous pouvez également utiliser une télécommande.

10- Tu as mentionné l’usage d’une box domotique pour certains cas, quels sont ses avantages ?

Certaines sont indépendantes du cloud donc les toutes données sont conservées à domicile, de plus, la gestion de scénarios : on décide ce qu’on veut faire avec son éclairage selon différents événements comme de la simulation de présence lors d’un départ en vacances, de telle à telle heure, la désactivation automatique si aucun mouvement détecté après X temps, bref, les possibilités sont infinies…

11- Mais n’est-ce pas une option plus coûteuse ?

Si, mais, une box telle que eedomus, ou encore Jeedom permettent non seulement de gérer l’éclairage, mais aussi de l’arrosage, du chauffage, ses ouvrants… cela peut s’avérer être un bon investissement.

12- Peut-on contrôler son éclairage via la voix ?

Oui, avec box domotique mentionnée précédemment et un assistant vocal tel que Google Home ou Amazon Echo, on peut gérer facilement son éclairage.

13- Pour finir, comment vois-tu l’éclairage connecté de demain ?

L’éclairage connecté de demain, selon moi, sera déjà installé dans les nouveaux bâtiments particuliers. Les bâtiments publics seront également tous équipés, voir même, la ville entière.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.

Commencer une discussion community.domadoo.com