Grâce à l’évolution des technologies et l’apparition des serrures connectées, il est désormais possible pour un studio de répétition d’être accessible 24h/24 sans présence d’un personnel, grâce à l’utilisation d’un smartphone pour l’utilisateur.

1- Pour débuter cet épisode, peux-tu nous décrire qui tu es et quel est ton background ?

Découvrez SmartHome Europe !

Je m’appelle Anthony Amar, actuellement je suis cofondateur et CEO de Studiomatic et du Labo des Sons. Je mène également un startup studio à travers l’apprentissage de la programmation pour les élèves de master de l’INSEEC Paris. Je suis un grand passionné de musique et de nouvelles technologies, plus particulièrement d’IoT et d’intelligence artificielle.

J’ai un background un peu particulier. J’ai quitté l’école à 17 ans sans bac ni brevet pour me lancer dans la musique. J’ai fait une école de musique actuelle et un cycle pro jazz au conservatoire puis j’ai lancé mon premier son studio de répétition ouvert 24h/24 avec des amis pendant mes études de musique.

On a très vite eu des problématiques liés au volume de réservation, ce qui m’a donné l’envie de développer des studios autonomes avec une application. Ne trouvant pas de développeur·euse pour faire le projet avec moi, je me suis lancé dans la programmation via The Hacking Project, un bootcamp d’apprentissage, puis très peu de temps après dans le bootcamp Jedha, en data sciences et intelligence artificielle.

2- Qu’est-ce que Studiomatic ?

En tant que musicien, c’est toujours compliqué de trouver des endroits où répéter, ceux-ci sont très souvent saturés, avec une faible flexibilité horaire et des prix très élevés pour une prestation trop souvent mauvaise.

Avec Studiomatic on vient réinventer l’expérience du studio de répétition. Nous nous appuyons sur des technologies telles que l’Internet des objets et l’intelligence artificielle pour créer des lieux autonome, simples d’accès, modulables et innovants.

3- Comment les utilisateurs accèdent-ils à ce studio de répétition ?

Les musiciens·ennes réservent et payent leurs sessions sur internet puis accèdent aux studios avec leur smartphone, 24h/24 et 7j/7.

4- Cela signifie qu’il n’est donc pas nécessaire d’avoir de clés ?

Exactement ! Les musicien·ennes ont sur leur page de réservation deux boutons d’ouverture : un dédié pour l’ouverture du bâtiment et un autre pour l’ouverture du studio. Il leur suffit de toucher ces boutons pour ouvrir les portes.

5- Est-il nécessaire d’avoir une connexion internet ?

Oui, un simple smartphone avec un navigateur internet et une connexion mobile suffit pour utiliser notre service.

6- As-tu un historique des entrées/sorties des utilisateurs ?

Effectivement, nous gardons l’historique d’entrée et de sortie de chaque porte.

Quand nous avons choisi de travailler avec Nuki pour l’accès aux studios, la fonction d’historique était une de nos principales préoccupations, en plus de l’accès à une API robuste pour pouvoir analyser ces logs directement chez nous.

7- Quel est l’intérêt d’avoir celui-ci ?

C’est en grande partie pour des questions de sécurité du matériel. Les logs d’entrée/sortie, nous permet en cas de litige, d’identifier plus précisément l’auteur d’un problème comme la casse de matériel etc… Nous l’utilisons également pour détecter les utilisations abusives du studio notamment les personnes qui restent beaucoup plus longtemps que ce qu’ils ont réservé.

8- Est-ce un système fiable, notamment pour la gestion des sorties ?

Même si cela n’empêche pas les personnes d’agir, c’est quand même une source d’informations très fiable. Nous l’utilisons en plus du système de télésurveillance et d’une surcouche logicielle maison permettant de lier les logs aux réservations.

9- Pourquoi avoir opté pour cette solution ?

Au Labo des Sons, on a longtemps fonctionné avec des clés. Quand un·e musicien·ne nous signalait un problème matériel, il fallait appeler tous les groupes avant pour espérer trouver qui a endommager le matériel. Nous perdions des heures à chercher et cela nous menais souvent nulle part.

Maintenant, on corrèle les logs d’ouverture/fermeture avec les réservations et la télésurveillance, ça nous permet de trouver avec une très grande précision le groupe qui a endommagé le matériel.

10- Les utilisateurs sont-ils satisfaits de ce mode d’ouverture ?

Ce n’est pas tant le mode d’ouverture en soi qui les font préférer répéter dans des Studiomatics mais bien tout ce que cela permet derrière : l’accès en autonomie 24h/24, l’ouverture à distance pour récupérer du matériel. C’est également un grand gain de temps pour les régisseurs·euses qui s’occupent des studios, de pouvoir gérer les portes à distance.
On découvre de nouvelles utilisations créatives encore maintenant. Récemment, je me suis retrouvé dans l’impossibilité de revenir à Paris à cause d’une grève de train alors que j’avais une visite à faire à un groupe. J’ai pu quand même leur faire visiter en les guidant par téléphone et ouvrant tour à tour les portes pour leur permettre de voir les studios ! Ils sont sorti impressionnés et sont finalement revenu répéter chez nous. J.

11- Est-il possible de refuser à tout moment l’accès d’un utilisateur ?

Nous n’avons pas encore eu à le faire heureusement, mais il est tout à fait possible de révoquer l’accès d’utilisateur·rices. C’est faisable nativement sur les smartlocks Nuki avec une très grande facilité.

12- A-t-il été contraignant d’adopter ce système ?

Dans le cas du Labo des Sons, il a fallu un temps d’adaptation de deux bonnes semaines avant que tout soit fluide. Mais c’est en majeure partie parce que cela venait avec l’ouverture de l’application de réservation et qu’il fallait changer les habitudes d’à peu près 40 musiciens·ennes.

13- Cela représente-t-il un bon investissement selon toi ?

Sans aucun doute ! Même si cela demande de l’entretien, c’est un gain de temps tellement important (jusqu’à 6h/semaine/personne) pour nous en tant que gestionnaire et un si grand gain de liberté pour les musiciens·ennes que nous ne reviendront pas en arrière.

14- Pour finir, as-tu des informations à nous transmettre te concernant ?

Après 22 mois de développement, nous venons de lancer officiellement la plateforme www.studiomatic.co ! Cela vient avec l’ouverture d’un nouveau bâtiment de studios par Studio Bleu à Pantin. On sera ravis d’accueillir les musiciens·ennes qui voudraient venir découvrir ces studios qui révolutionnent l’expérience des services de répétition.

Nous cherchons également à étoffer notre équipe technique avec le recrutement d’un·e lead-dev/CTO Ruby et Ruby on Rails pour nous aider à continuer de rendre les musiciens·ennes heureux·euses J. Plus d’infos par mail à anthony@studiomatic.co

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.

Commencer une discussion community.domadoo.com