L’an dernier Fibaro avait revu sa gamme de micromodules commutateurs, principalement pour qu’ils répondent aux normes électriques des pays les plus strictes. Cette année Fibaro reprend ces mêmes améliorations, mais ajoute la technologie Z-Wave+ et la fonction mesure de consommation !

Après le contrôleur de scènes Button sortit la semaine dernière, Fibaro profite aussi de l’été pour dévoiler 2 nouveaux micromodules Z-Wave+. Le Dimmer 2 (FGD-212) avait été le premier micromodule Fibaro a utiliser la technologie Z-Wave+, on a donc dû attendre 1 an pour avoir les suivants.

1. Présentation des micromodules Z-Wave+ Fibaro

Ces deux modules permettent de piloter des zones d’éclairage ou des appareils électriques à distance à partir d’un contrôleur Z-Wave, ou manuellement via un interrupteur physique. Ils s’installent derrière un interrupteur existant, derrière une prise électrique, ou dans une boite de dérivation.

Fibaro-Switch2-FGS-2x3

Grâce à la technologie Z-Wave+, ces micromodules ont une meilleure portée radio, et peuvent être mis à jour sans fil à partir d’une box domotique Fibaro HC2 ou HC Lite, afin de bénéficier des dernières améliorations et corrections.

Fibaro a également intégré de nouvelles fonctionnalités comme un testeur de portée Z-Wave, ou encore la gestion de scènes qui permet d’assigner 4 actions différentes à l’interrupteur, via 1 à 3 appuis et un appui prolongé.

La mesure de la puissance et de l’énergie de la charge connectée apporte de nouvelles possibilités comme couper la veille d’appareils non utilisés, limiter le temps d’utilisation de certains appareils, …

D’ailleurs Fibaro met en avant tous ses modules intégrant la mesure d’énergie dans une nouvelle vidéo :

Par contre, contrairement aux précédents modèles, ces nouveaux micromodules Z-Wave+ ne disposent pas de sortie libre de potentiel. Ainsi ils ne pourront pas être utilisé pour des applications qui nécessite un contact sec, telles que piloter une chaudière, un portail ou une porte de garage.

Fibaro en profite pour renommer ses micromodules en Switch 2 au lieu de Relay Switch. On a donc le Single Switch 2 (FGS-213) qui pilote une charge de 8A, et le Double Switch 2 (FGS-223) qui pilote 2 charges de 10A maximum au total.

Déballage des micromodules Z-Wave+ Fibaro

L’emballage est toujours sobre et épuré avec Fibaro. Les micromodules sont livrés avec leur notice multilingue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les micromodules Z-Wave+ FGS-213 et FGS-223 ont les mêmes dimensions que les micromodules FGS-212 et FGS-222, soit 42 x 38 x 20 mm. Ainsi il faudra prévoir une boite d’encastrement de profondeur 40 ou 50 mm.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Equipés de borniers plus grands, comme les modèles sortis l’an dernier, le câblage s’en voit facilité.

Installation des micromodules Z-Wave+ Fibaro

Les micromodules sont certainement les périphériques Z-Wave les plus complexes à installer puisqu’il faut intervenir sur le réseau électrique. Si vous n’avez pas les compétences nécessaires, faîtes appel à un électricien professionnel.

Avant de câbler le micromodule, il faut bien évidemment couper le courant du circuit concerné en actionnant le disjoncteur adéquate.

Le câblage reste très classique, la Phase (borne L) et le Neutre (borne N) pour alimenter le micromodule, la ou les sorties (Q pour le FGS-213, Q1 et Q2 pour le FGS-223) vers la charge, et enfin l’interrupteur.

Fibaro-Switch2-FGS-2x3-schema

Fibaro a réalisé une vidéo très bien faite pour montrer comment câbler le micromodule Single Switch 2 (FGS-213) :

Une fois le micromodule alimenté, il faut l’inclure dans le réseau Z-Wave. Pour cela il faut mettre le contrôleur en mode inclusion, et appuyer 3 fois rapidement sur l’interrupteur connecté sur la borne S1, ou sur le bouton B situé sur le micromodule.

Compatibilité avec les box domotique

Sans surprise ces micromodules sont déjà supportés par les box domotique Fibaro HC2 et HC Lite.

FGS-213-223-HC2

FGS-213-HC2

FGS-223-HC2

L’équipe Jeedom a rapidement fait le nécessaire pour également supporter ces nouveaux micromodules. Merci à Ludovic au passage !

EDIT: Un bug d’intégration dans les instances du modules est présent, rendant la sortie 2 inopérante. Il reste des corrections à faire sur le retour de consommation d’énergie. Tout sera corrigé dès la prochaine mise à jour du plugin Open Z-Wave.

FGS-213-223-jeedom

FGS-213-jeedom

FGS-223-jeedom

Pour les autres box domotique il faudra patienter encore un peu, comme à chaque sortie de nouveau périphérique Z-Wave. A noter que c’est en cours d’intégration du côté de l’équipe Connected Object, donc la box eedomus supportera très prochainement ces nouveaux micromodules.

Conclusion

Avec ces nouveaux micromodules Z-Wave+, Fibaro rattrape son retard sur ses principaux concurrents qui sont déjà passés sur la technologie Z-Wave+. La fonction mesure de consommation était attendue depuis longtemps, et est enfin présente.

Comme à son habitude, Fibaro a rajouté des fonctionnalités supplémentaires à ses micromodules telles que le testeur de couverture Z-Wave qui permet de savoir si le micromodule est à portée du contrôleur Z-Wave (en direct ou via un autre module), ou la gestion de scènes qui permet d’effectuer jusqu’à 4 actions différentes à partir de l’interrupteur. Ces petits plus sont très appréciables et très utiles !

Cependant, ces nouveaux micromodules Z-Wave+ ne disposent pas de sortie libre de potentiel, et ne pourront donc pas être utilisé pour des applications nécessitant un contact sec (chaudière, portail, porte de garage, …). Ainsi ils ne remplacent pas les FGS-212 et FGS-222, qui sont maintenus au catalogue, mais complète la gamme Z-Wave+.

Retrouvez dès maintenant ces nouveaux micromodules Fibaro sur notre boutique !

 

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par les nouvelles technologies, et après plusieurs années à travailler dans l’industrie, j’ai eut la chance d’intégrer l’équipe Domadoo en 2008 en tant que Responsable Technique. Depuis 2009 je suis également Rédacteur en chef du Blog Domadoo. Toujours à l’affût de nouveaux produits qui pourront améliorer notre quotidien, j’aime partager mes trouvailles avec vous.

16 commentaires

  1. Dommage qu’il ne soit toujours pas possible de faire varier la lumière…
    Aucun module n’es capable de gérer deux circuit, et de varier la lumière en même temps ?!

    • humm, je le fais avec un FDG-212, mais il est vrai que je n’utilise pas « vraiment » les 2 circuits (mode va et vient).
      Mais ca marche très bien avec mon halogène (enn c’est pas écolo c’est pas bien !)

    • Bonjour, il n’existe pas de module variateur double en Z-Wave. Je pense que la technologie utilisée par les variateurs pose des contraintes techniques ne permettant pas de gérer 2 circuits dans la plastique si petite des modules. Peut être également des restrictions au niveau des normes.
      Vous pouvez par contre gérer 2 circuits ensemble avec ce module, du moment que les ampoules utilisent toutes la même technologie (Filament, halogène, fluocompacte ou led variable) et ne pas dépasser la charge maximale admise.

  2. Bonjour,
    J’ai acheté ce module pour activer des scènes.
    « gestion de scènes qui permet d’assigner 4 actions différentes à l’interrupteur, via 1 à 3 appuis et un appui prolongé. »
    Comment faire pour les activées car il ne répond pas à la commande « sceneActivation » comme le dimmer2.
    Merci d’avance

  3. Bonjour Mathieu,
    Pour activer les scènes, il faut modifier les paramètres 28 (pour l’interrupteur S1) et 29 (pour l’interrupteur S2).
    Cordialement,
    Laurent

  4. Bonjour,

    Merci pour ce test. Avant de me lancer à l’acheter, je voulias savoir si le module FGS-223 pouvait gérer 2 va-et-vient différents. En gros peut on piloter Deux lampes différentes qui elles-mêmes sont en va-et vient.
    Merci pour vos réponses
    Zak

    • Bonjour Zak,
      Oui vous pouvez gérer 2 va et vient différents avec le FGS-223.
      Cordialement,
      Laurent

    • Bonjour Zak,
      Ton va et vient est à relier entre les bornes L et S1 du FGS-213.
      En gros tu ne touches pas au câblage des navettes du va et vient, mais juste à la phase et au retour lampe.
      Cordialement,
      Laurent

  5. Bonjour et merci pour vos échanges instructifs
    Si je comprends bien, les charges commandées par ces boîtiers peuvent l’être de trois façons différentes :
    – à partir de deux interrupteurs différents (câblés en « va-et-vient)
    – et bien sûr à partir d’une télécommande Z-wave ?
    Il ne s’agit pas de poussoirs mais bien d’interrupteurs avec positions fixes ?
    Sans mauvais jeu de mots…merci pour votre éclairage

    • Bonjour,
      Oui c’est bien cela, ces modules permettent de conserver les interrupteurs existants tout en pouvant les contrôler via un contrôleur Z-Wave.
      Les interrupteurs peuvent être à bascule ou à poussoir, cela est configurable dans les paramètres des modules.
      Cordialement,
      Laurent

  6. Bonjour,

    Je me pose la question de l’utilité du module simple switch :

    Quel serait l’intérêt de choisir un module simple Switch alors que le double Switch en fait plus pour le même prix ? (excepté la puissance légèrement moindre)
    Quel serait l’intérêt de choisir un module simple Switch alors qu’un module Dimmer peut être configuré en mode Switch (mais permet en plus d’avoir une fonction variateur si besoin) ?

    Merci.

  7. Bonjour. Tout est dans la puissance nécessaire, en effet. Alors qu’un variateur supportera au maximum 50-250W (charge résistive) ou 0.25-1.1A (charge inductive), le module On/Off double supportera 6,5A par canal, (10A au total), et le module simple supportera jusqu’à 8A. Les modules On/Off peuvent bien sûr piloter un éclairage, mais également un appareil (il est tout à fait possible de placer un micro module derrière une prise électrique pour piloter celle ci avec une intégration parfaite). Dans ce cas la puissance sera importante, en fonction des appareils qui peuvent être branchés: machines à laver, four, aspirateur, etc…
    Enfin, le variateur lui peut être intéressant notamment quand on n’a pas le neutre derrière l’interrupteur, puisque contrairement aux modules On/Off, il ne nécessite que deux fils.

Laisser une réponse