Laurent, un des piliers de Domadoo qui possède une grande expérience dans l’univers de la maison connectée nous explique quelle technologie domotique choisir pour son installation. Grâce à lui, vous serez mieux informé et pourrez ainsi, avoir un meilleur jugement pour choisir.

1- Peux-tu nous décrire qui tu es et quel est ton background ?

Je suis Laurent, j’ai 37 ans et je suis responsable technique à Domadoo depuis 9 ans.

Comme diplôme j’ai un BAC STI Electronique et un DUT GEII. Après quelques années dans l’informatique industrielle et les capteurs de mesure sur les chaînes de production, j’ai eu la chance de rejoindre l’équipe Domadoo.

2- Quelles sont les principales technologies sans fil disponibles ?

Il en existe beaucoup, mais les plus utilisées en domotique par nos clients sont le Z-Wave, l’EnOcean et Chacon DiO.

3- Il existe des technologies sans fil dites propriétaires et d’autres non propriétaires. Quelle est la différence ?

Un protocole est dit propriétaire quand il appartient à un seul fabricant ou groupe de fabricants. On peut citer par exemple le X2D ou X3D de Delta Dore ou encore Somfy RTS ou Io Homecontrol.

L’inconvénient est que l’utilisateur est enfermé dans un système et n’a comme choix que les produits proposés par le fabricant. L’avantage est par contre qu’il est sûr que tous les produits du fabricant fonctionnent ensemble.

A l’inverse un protocole non propriétaire ou ouvert tel que le Z-Wave ou l’EnOcean offre une gamme de produits beaucoup plus étendue et provenant de nombreux fabricants. Si un fabricant doit cesser son activité, l’utilisateur peut trouver des produits équivalents chez un autre sans problème.

4- Que conseilles-tu ?

Sans hésiter, je conseille de choisir un protocole ouvert non propriétaire.

5- Si je prends l’exemple du protocole EnOcean et le Z-Wave, les deux communiquent avec le 868 Mhz et pourtant, ils ne se comprennent pas. Pourquoi ?

En effet la fréquence radio utilisée est très proche, mais le protocole de communication est complètement différent.

On peut faire l’analogie avec la parole. Un Français et un Anglais parlant chacun dans leur langue maternelle utilise tous deux leur bouche, par contre ils ne se comprennent pas.

6- Peux-tu nous décrire le protocole sans fil Z-Wave ?

Le protocole Z-Wave a été créé par la société Danoise Zensys en 2001, puis elle a été rachetée par Sigma Designs en 2008. Ce protocole est utilisé par de nombreux fabricants, et à ce jour plus de 2000 produits certifiés sont disponibles sur le marché.

Comme on l’a dit, le protocole Z-Wave fonctionne sur la fréquence 868 MHz. Contrairement à beaucoup d’autres protocoles, le Z-Wave est un réseau maillé, et intègre plusieurs fonctionnalités comme le Wake Up, les associations ou les paramètres de configuration.

De plus c’est une technologie bi-directionnelle, c’est-à-dire que le module Z-Wave remonte son état au contrôleur.

Technologie domotique sans fil Z-Wave

7- Quel est l’intérêt du Wake Up dans ce protocole ?

Le Wake Up est utilisé uniquement pour les appareils sur batterie. Cette fonction permet au module de se réveiller à intervalle régulier pour communiquer avec le contrôleur.

L’intervalle du Wake Up est généralement configurable depuis le contrôleur. Plus il est long et moins les piles seront sollicitées, par contre les rapports au contrôleur seront moins fréquents ce qui peut être gênant en fonction de l’application. Il faut donc trouver un juste milieu.

8- Les dispositifs peuvent être associés entre eux, à quoi sert cette fonction ?

L’association entre deux dispositifs permet de se passer du contrôleur. Par exemple un détecteur de mouvement va informer le contrôleur qu’il a détecté une personne, ce qui va déclencher une scène dans le contrôleur pour activer l’éclairage. Donc le contrôleur va demander au dispositif relié à l’éclairage de s’allumer.

Avec une association, le détecteur détecte une personne et informe le contrôleur mais également le dispositif associé, soit le module d’éclairage. Donc pas de scène à réaliser dans le contrôleur, l’action est plus rapide et fonctionnera même si le contrôleur est en panne.

9- En quoi consiste son réseau maillé ?

Un réseau Z-Wave est constitué d’un contrôleur principal, généralement une box domotique, qui va jouer le rôle du chef d’orchestre, et donc créer le réseau et l’administrer. Un contrôleur peut gérer jusqu’à 232 modules Z-Wave, ce qui laisse déjà de nombreuses possibilités.

Ensuite chaque module du réseau (ceux alimentés sur secteur uniquement) peut également être répéteur et donc relayer les signaux. Ainsi un module très éloigné du contrôleur peut quand même communiquer avec tant qu’il y a d’autres modules entre les deux.

10- Les dispositifs utilisant ce protocole peuvent avoir différents paramètres, à quoi servent-ils ?

En effet les modules Z-Wave disposent souvent de paramètres. Ceux-ci sont accessibles depuis la box domotique et permettent de configurer le module selon ses besoins. Par exemple pour un détecteur de mouvement, on pourra régler son délai de Wake Up ou encore sa sensibilité de détection.

11- Quelle est l’utilité d’une inclusion ou exclusion ?

L’inclusion permet d’ajouter un dispositif dans le réseau Z-Wave, l’exclusion a l’effet inverse.

Ces procédures ont été mise en place pour sécuriser les communications entre les différents dispositifs du réseau Z-Wave. Si un dispositif n’est pas inclus il ne pourra pas communiquer avec le contrôleur ni les autres dispositifs du réseau.

12- Cela signifie que si quelqu’un d’autre veut ajouter son dispositif, il ne pourra pas ?

C’est cela. Si il n’a pas accès au contrôleur, il ne pourra pas l’inclure. De plus un dispositif peut être inclus dans un seul réseau Z-Wave.

13- Peux-tu nous décrire le protocole sans fil 433 Mhz de Chacon DIO?

Ce protocole est très basique. Ici on n’a pas de réseau maillé, de communication bi-directionnelle, de wake up ou de paramètres. Une box domotique n’est pas forcément nécessaire, un émetteur pouvant communiquer directement avec un récepteur.

Technologie domotique sans fil Chacon DIO

14- Pourquoi choisir dans ce cas un protocole non sécurisé, sans réseau maillé et sans paramètres modifiables ?

C’est principalement le prix qui est intéressant, on est sur de l’entrée de gamme. Les produits répondent à des besoins simples.

15- A qui s’adresse la technologie domotique Edisio ?

Cette technologie convient aussi bien à des particuliers que des professionnels.

Technologie domotique sans fil Edisio

16- Quel est l’intérêt d’utiliser celle-ci ?

Les principaux avantages de la technologie edisio sont la longue portée de communication (environ 100 à 200m), la communication bi-directionnelle et la fonction répéteur des modules récepteurs. La gamme edisio comprend quelques produits atypiques, comme le module pour voiture qui permet d’ouvrir son portail avec de simples appels de phare, ou encore les interrupteurs très design.

17- Dans la liste des principales technologies sans fils on y retrouve également EnOcean, peux-tu nous décrire celle-ci?

Comme le Z-Wave, la technologie domotique EnOcean est utilisée par de nombreux fabricants. Le protocole EnOcean dispose de sa propre norme ISO et chaque type de produit est associé à un profil d’équipement EnOcean (appelé EEP) pour faciliter l’interopérabilité.

Mais le principal avantage de la technologie domotique EnOcean est sans conteste le fonctionnement sans fil et sans pile des capteurs et émetteurs. Ceux-ci fonctionnent en effet grâce à la récupération d’énergie, selon 3 modes : cellule solaire, effet Peltier ou piézoélectrique.

Contrairement au Z-Wave, une box domotique n’est pas nécessaire, les dispositifs pouvant être appairés entre eux directement.

Technologie domotique sans fil EnOcean

18- Si cette technologie domotique se caractérise par un fonctionnement sans fil et sans piles, pourquoi par exemple choisir le Z-Wave et non celle-ci qui ne nécessite aucune maintenance ?

Le choix de périphériques est plus grand en Z-Wave à l’heure actuelle. Mais rien n’empêche de mixer les 2 technologies si la box domotique utilisée le permet.

19- Il est vrai que les technologies sans fil sont bien plus pratiques à installer puisque aucune rénovation électrique n’est nécessaire. Cependant, n’est-il pas dangereux pour la santé d’être exposé aux ondes radio ?

Quelques soit la technologie domotique sans fil, la communication est ponctuelle, soit uniquement quand il y a besoin. A l’inverse du Wi-Fi ou de la 4G qui communique en permanence. De plus, l’émission radio est de quelques milliWatt contre une centaine pour le Wi-Fi ou au moins 2W pour la 4G.

On est donc certes exposé, mais grandement moins que le Wi-Fi ou la 4G qu’on utilise régulièrement sans se poser la question.

20- Si je veux utiliser plusieurs dispositifs communiquant avec des technologies différentes, est-il possible de tout centraliser mon installation sur une seule et même interface et pourrais-je créer des scénarios utilisant ceux-ci ?

Oui cela est possible. Il faut dans ce cas une box domotique qui permette de gérer plusieurs protocoles nativement, ou via l’ajout d’extension ou de dongle USB.

21- Conseilles-tu d’avoir plusieurs technologies sans fil chez soi ?

Si on arrive à combler tous ses besoins avec une seule technologie domotique c’est mieux. Mais ca c’est dans l’idéal. Pour des besoins simples on peut y arriver, mais dès qu’on veut quelque chose de plus complexe, on risque de devoir utiliser plusieurs technologies. Je conseillerai de minimiser le nombre de technologies au possible pour limiter le risque de rencontrer des problèmes.

22- Pour finir, peux-tu nous décrire ton installation domotique ?

Oui bien sûr. Comme beaucoup de geeks et de passionnés, j’utilise Jeedom. J’ai principalement que des modules utilisant la technologie domotique Z-Wave, pour le chauffage j’utilise le thermostat Nest.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Passionné par la domotique, j'ai pu intégrer l'équipe Domadoo suite à l'obtention de mon BTS domotique, ce qui me permet ainsi de partager avec vous, chaque jour, mes connaissances et toutes les nouveautés sur ce domaine.

Commencer une discussion community.domadoo.com