Si vous désirez soigner votre porte-feuille avec des produits pratiques pour améliorer votre quotidien, cet épisode dédié à la domotique économique est susceptible de vous intéresser. Toutes les recommandations apportées sont issues de mon expérience personnelle et il convient bien évidemment d’avoir votre propre avis à ce sujet. Voici un plan type, pour bien démarrer.

1- Que faut-il savoir avant d’adopter de la domotique économique ?

Avant de se lancer, il convient en premier lieu de connaître ses besoins. La question à se poser est donc : que voulons-nous faire ? Selon moi, il y a 3 réponses :

  1. Obtenir des informations sur notre environnement
  2. Piloter des dispositifs
  3. Automatiser des tâches

Je vais donc détailler ces 3 parties avec des exemples de solutions intéressantes de domotique économique.

2- Quel est l’intérêt d’obtenir des informations sur son environnement et que mettre en place ?

Obtenir une information peut-être utile pour votre quotidien. Par exemple, nous avons pour habitude de consulter la météo afin de savoir quels vêtements porter. L’information sera donc utile pour notre confort. Dans le cadre de la domotique, une information peut nous aider à obtenir également plus de confort, mais aussi pour nous apporter plus de sécurité ou pour faire des économies d’énergie.

  • Visualisation en local de vos informations :

Il s’agit du cas le plus basique dans lequel vous n’avez besoin ni d’internet, ni de connexion GSM. Toutefois, les dispositifs présentés ci-dessous, même si ceux-ci fonctionnent sans connexion vers le monde extérieur, pourront ensuite accomplir cette mission, si vous désirez faire évoluer votre installation et récupérer vos informations n’importe où.

Pour pouvoir visualiser ces informations en local et ainsi, soigner son porte-feuille avec de la domotique économique, il sera donc nécessaire de privilégier des dispositifs ayant un écran ou un voyant sonore/lumineux affichant celles-ci.

  1. Visualiser la température et l’humidité d’une pièce : La sonde Oregon (information sur écran du dispositif – technologie Oregon).
  2. Savoir si il y a une fuite d’eau ou inondation à tout moment : Le capteur d’eau Xiaomi (information sonore – technologie Zigbee).
  3. Savoir si il y a un début d’incendie : Un détecteur de fumée Xiaomi (information sonore – technologie Zigbee) ou Chacon (information sonore – technologie 433 Mhz).
  4. Visualiser ce qu’il se passe dans une pièce : La caméra Chacon (information visuelle sur votre ordinateur – technologie Wifi).
  5. Visualiser qui est présent devant notre porte d’entrée : Le portier Konx (information visuelle sur votre ordinateur – technologie Wifi).
  6. Visualiser la consommation de chacun de ses dispositifs électriques : La prise intelligente Fibaro (information via les couleurs de l’anneau lumineux de la prise – technologie Z-Wave).
  7. Visualiser la température de consigne d’un radiateur : La tête électronique Danfoss (information sur écran du dispositif – technologie Z-Wave).
  • Visualisation à distance de vos informations :

Les 7 exemples de dispositifs pouvant vous fournir les informations en local peuvent également vous transmettre celles-ci à distance. Cependant, dans le cadre d’une domotique économique, pour de la visualisation à distance, nous allons donc s’orienter sur des dispositifs fonctionnant en WIFI et disposant d’applications mobiles gratuites. Si vous désirez opter pour des dispositifs fonctionnant via une autre technologie que le WIFI (Z-Wave, Oregon, Zigbee, Chacon/DIO ou autre) par exemple, en adoptant l’un des dispositifs mentionnés ci-dessus, du matériel additionnel sera nécessaire pour votre installation et il faudra donc suivre les recommandations de la partie 4.

  1. Visualiser la température et l’humidité d’une pièce : La station météo Netatmo (technologie WIFI).
  2. Savoir si il y a une fuite d’eau ou inondation à tout moment : Détecteur d’inondation D-Link (technologie WIFI).
  3. Savoir si il y a un début d’incendie : Détecteur de fumée et monoxyde de carbone NEST, version filaire ou sur batterie (technologie WIFI).
  4. Visualiser ce qu’il se passe dans une pièce : La caméra Chacon (technologie WIFI).
  5. Visualiser qui est présent devant notre porte d’entrée : Le portier Konx (technologie WIFI).
  6. Visualiser la consommation de chacun de ses dispositifs électriques : La prise intelligente avec mesure de consommation Konyks (technologie WIFI).
  7. Visualiser la température de consigne d’un radiateur : Le thermostat intelligent Netatmo (technologie WIFI).
  8. Visualiser l’état d’une porte ou fenêtre : Le détecteur d’ouverture Konyks (technologie WIFI).

L’intérêt de cette liste est de vous présenter différents dispositifs fonctionnant de façon autonome, sans l’utilisation d’un contrôleur domotique et avec une application gratuite. Dans le cadre d’une domotique économique, si vous avez besoin d’un seul de ces dispositifs, il s’agit d’une bonne option. Cependant, si vous désirez plusieurs dispositifs, il sera peut-être plus judicieux d’opter pour les autres technologies mentionnées ci-dessus n’étant pas en WIFI et d’adopter par la même occasion, un contrôleur domotique, afin d’exploiter par exemple, des dispositifs de la marque Xiaomi, qui certes, nécessitent ce contrôleur domotique, mais sont d’un prix très attractif. Sans compter qu’un dispositif WIFI d’une marque A et un autre dispositif WIFI d’une marque B auront chacun leur propre application et vous ne pourrez donc surement pas centraliser votre installation, si vous souhaitez faire évoluer celle-ci au fil du temps.

Pour résumer : 1 seul dispositif chez vous, il peut être judicieux d’adopter un dispositif en WIFI avec son application gratuite dédiée, plusieurs dispositifs chez vous et économiques, adoptez du Xiaomi et sa technologie Zigbee, ou autre, avec un contrôleur adapté à rajouter. Vous ferez des économies et vous pourrez même créer des automatismes comme nous allons voir dans la partie 4. Il ne s’agit encore une fois, que de ma propre expérience personnelle.

Enfin, pour recevoir des alertes à distance avec une méthode alternative, sans connexion internet, il existe l’option GSM (réception de SMS). Il suffira d’insérer une carte SIM d’un opérateur mobile tel que Free sur votre dispositif  (abonnement à 2€/mois voir 0€ si vous possédez déjà un abonnement internet chez l’opérateur). Voici les informations utiles récupérables par GSM avec la gamme SIMPAL :

3- Quel est l’intérêt de piloter ses dispositifs et que mettre en place ?

  • Contrôle en local de vos dispositifs :
  1. Commuter en ON/OFF un dispositif encastré dans votre mur (exemple : éclairage mural) : Micromodule Chacon/DIO (technologie 433 Mhz).
  2. Commuter en ON/OFF un dispositif disposant d’une prise électrique (exemple : lampe de chevet) : Prise Chacon/DIO (technologie 433 Mhz).
  3. Varier de 0 à 100% l’intensité d’un dispositif encastré dans votre mur (exemple : éclairage mural) :  Micromodule Chacon/DIO (attention, certaines ampoules nécessitent l’ajout d’un bypass comme mentionné dans notre article dédié sur l’éclairage connecté).
  4. Varier de 0 à 100% l’intensité d’un dispositif disposant d’une prise électrique (exemple : lampe de chevet) : Prise Chacon/DIO (technologie 433 Mhz).
  5. Gérer ses ouvrants : Micromodule Chacon/DIO (technologie 433 Mhz).

Pour du contrôle direct, sans passer par internet, vous devez gérer vos éléments via :

  1. Une télécommande : Avec 1 bouton ON et 1 bouton OFF ou avec plusieurs boutons de contrôle.
  2. Un interrupteur mural à piles : Interrupteur Chacon/DIO (technologie 433 Mhz).

A savoir que si vous optez pour ce type de solution, il existe des packs économiques comprenant un ou plusieurs micromodules avec une télécommande ou interrupteur mural.

  • Contrôle à distance de vos dispositifs :
  1. Commuter en ON/OFF un dispositif encastré dans votre mur (exemple : éclairage mural) : Micromodule Chacon/DIO (technologie WIFI).
  2. Commuter en ON/OFF un dispositif disposant d’une prise électrique (exemple : lampe de chevet) :  Prise ON/OFF Chacon/DIO (technologie WIFI).
  3. Commuter en ON/OFF plusieurs dispositifs disposant de prises électriques : Multiprise ON/OFF Chacon/DIO (technologie WIFI).
  4. Gérer une ampoule en ON/OFF : Ampoule Konyks (technologie WIFI).

Tout comme les dispositifs vous transmettant des informations sur votre environnement, ceux vous permettant de gérer des éléments de votre foyer peuvent fonctionner avec différentes technologies. Si vous désirez commander qu’un seul élément, il est peut-être préférable d’adopter un dispositif fonctionnant en WIFI avec une application mobile gratuite. En revanche, si vous avez l’idée d’utiliser plusieurs dispositifs connectés, il sera préférable d’opter pour des technologies telles que Chacon/DIO, Zigbee, Z-Wave ou encore EnOcean, puisque vous pourrez centraliser votre installation et créer des automatismes via un contrôleur domotique comme vous allez voir dans la partie 4.

Enfin, pour gérer des dispositifs à distance, sans connexion internet, la méthode alternative est d’exploiter le GSM (envoi de SMS). Il suffira d’insérer une carte SIM d’un opérateur mobile tel que Free sur votre dispositif  (abonnement à 2€/mois voir 0€ si vous possédez déjà un abonnement internet chez l’opérateur). Pour cela, deux dispositifs seront utiles :

4- Pourquoi automatiser des tâches et comment faire ?

L’un des intérêts de la domotique est de pouvoir faire interagir différents dispositifs entre eux. Vous avez une infinité de possibilités. Pour prendre un exemple, grâce aux informations récupérées sur votre environnement, vous pouvez mettre en place des actions automatiques. Supposons que vous ouvrez une fenêtre en hiver, votre capteur d’ouverture de fenêtre pourra communiquer avec votre système de chauffage afin que ce dernier se coupe temporairement pour éviter une consommation inutile. Ce même capteur pourrait également communiquer avec une sirène, lors de votre départ en vacances, pour tenter de dissuader un éventuel cambrioleur. Il s’agit d’exemples parmi tant d’autres.

Pour automatiser différentes tâches, il sera nécessaire de disposer d’une interface domotique sur laquelle vous pouvez centraliser toute votre installation et créer vos différents scénarios. Toujours selon ma propre expérience, la meilleure option est d’opter pour le logiciel domotique Jeedom. En effet, étant donné que cet article concerne des solutions pour adopter de la domotique économique, Jeedom vous propose une version « Community » qui est gratuite.

Smarthome Academy - Episode 30 : La domotique économique

Jeedom est une solution des plus complètes en terme de domotique sans fil. Celle-ci regroupe une importante liste de dispositifs compatibles de toute sorte de technologies et d’un système de plugins pour personnaliser votre usage. Vous trouverez de nombreux plugins gratuits et très utiles tels que « Z-Wave » ou encore « Zigate » si vous utilisez des technologies sans fils Z-Wave ou Zigbee dans votre installation et ceux étant payants sont à un prix n’excédant pas 8 euros.

Smarthome Academy - Episode 30 : La domotique économique

En partant du principe que vous recherchez la solution la plus économique et que vous adoptez donc le service « Community » de Jeedom, vous devez donc vous procurer un contrôleur domotique pour gérer toute votre installation. Voici les principales solutions selon les technologies sans fils :

Les produits mentionnés dans cet article utilisant ces différentes technologies sont compatibles via l’utilisation du dongle/contrôleur dédié. Ils pourront donc être exploités sur l’interface Jeedom pour la création de scénarios. Cependant, pour les produits WIFI, ceux-ci ne sont pas systématiquement intégrables sur l’interface Jeedom. Ils ne pourront donc pas forcément être utilisés dans des scénarios. Il convient donc d’adopter une des technologies mentionnées ci-dessus n’étant pas du WIFI, si vous avez l’idée d’utiliser un dispositif pour un scénario. Toutefois, si le dispositif fonctionnant en WIFI vous intéresse, assurez-vous qu’il soit intégrable dans votre interface Jeedom en consultant les informations sur internet.

Si vous avez sélectionné votre contrôleur/dongle domotique, celui-ci nécessitera également, dans le cadre d’une installation économique en DIY :

  • Un raspberry PI3
  • Une alimentation
  • Une carte micro SD

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet en cliquant ici !

5- Et si je veux faire évoluer mon installation ?

Les solutions présentées précédemment (sauf pour certains dispositifs WIFI) pourront fonctionner sur l’interface Jeedom. La solution DIY présentée dans la partie 4 utilise le logiciel Jeedom. Pour évoluer vers une version plus fiable et pour profiter des différentes possibilités offertes par Jeedom, vous pouvez vous orienter vers le produit physique proposé par l’entreprise, en version Z-Wave ou EnOcean. Pour gérer d’autres protocoles que le Z-Wave ou EnOcean, vous pouvez y ajouter les dongles/contrôleurs mentionnés dans la liste précédente et profiterez non plus du service « Community » mais du service « Power ».

Smarthome Academy - Episode 30 : La domotique économique

Vous avez donc tous les ingrédients de ma liste personnalisée pour débuter en toute simplicité avec de la domotique économique sans devoir tout débarrasser si vous souhaitez aller plus loin de votre installation.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.

Commencer une discussion community.domadoo.com