Découvrez les informations essentielles concernant la maison connectée pour ce CES2021 !

Bonjour Laurent, cette édition du CES2021 fut particulière en raison du contexte sanitaire et tu as donc participé à l’événement virtuellement.

Tout d’abord, quelles ont été tes impressions ?

Bonjour Bruno. Effectivement j’ai suivi cette édition du CES2021 devant mon ordinateur.

Découvrez SmartHome Europe !

Visiter un salon virtuellement n’a rien à voir avec un vrai salon physique. Il n’y a pas le contact avec les exposants ou la possibilité de toucher ou tester les produits. On savait à l’avance que ce serait totalement différent. De plus, de nombreux fabricants (quasiment la moitié) qui sont présents habituellement ont renoncé à participer, ce qui donne au final une expérience très mitigée.

Que devons-nous savoir au sujet des acteurs de la maison connectée ?

Des habitués du CES tels que NodOn, Fibaro, Zipato, Netatmo ou encore la Z-Wave Alliance manquaient à l’appel, donc il y a eu finalement peu d’annonces dans le domaine de la maison connectée.

L’absence de ces spécialistes de la domotique a laissé le champ libre à de jeunes sociétés développant des objets connectés orientés Smart Home.

Je pense notamment à OWL Home qui a dévoilé son capteur 6 en 1 (comprenant Niveau de bruit, Mouvement, Monoxyde de carbone, Fumée, Température, Humidité et avec sirène intégrée). Communiquant en Wi-Fi, il permet de sécuriser la maison contre les cambriolages et de protéger ses habitants.

Il y avait aussi Ecojoko, jeune startup Française, qui présentait les évolutions apportées à son assistant connecté pour le suivi de la consommation électrique. Cette solution constituée d’un écran et d’un capteur qui s’installe sur le disjoncteur, peut nous faire économiser jusqu’à 25% d’énergie, et donc autant sur la facture d’électricité.

Les Belges de Nobi ont présenté leur lampe intelligente qui prévient et détecte les chutes des personnes âgées. Elle s’installe simplement à la place d’un lustre, et suit les habitudes de vie de la personne âgée et en cas de détection de faits inhabituels peut alerter les proches. Elle apporte aussi plus de sécurité puisqu’elle intègre un détecteur de fumée et de mouvement, ainsi que des capteurs de qualité d’air pour un meilleur confort.

Quels ont été les Innovation Award qui ont retenu ton attention ?

Les Innovations Awards, ou prix de l’innovation en Français récompensent les produits ou solutions qui se démarquent par leur côté innovant.

Voici mon top 3.

  1. Airthings qui a reçu 2 prix de l’innovation pour ses capteurs de qualité de l’air. Notamment le Wave Plus for Business qui alerte en cas de risque de virus et conseillera donc d’aérer la pièce. Il est adapté pour tout type de virus, et pas seulement la covid-19.

En marge du CES2021, que peux-tu nous dire au sujet de la maison connectée ?

Certains fabricants qui n’exposaient pas virtuellement au CES2021 ont tout de même profité de la période pour dévoiler des nouveautés. Fibaro a par exemple annoncé le lancement de sa gamme d’appareillage Z-Wave Walli en couleur Anthracite.

Philips Hue a dévoilé de nouveaux luminaires extérieurs fonctionnant en Zigbee, mais surtout un micromodule pour pouvoir utiliser l’interrupteur filaire relié à une ampoule Hue. Cela résoud la problématique de ne pas pouvoir contrôler l’ampoule depuis l’application ou la domotique si la lumière a été éteinte depuis l’interrupteur.

LIDL a annoncé une gamme de produits domotique en Zigbee qui d’ailleurs est maintenant disponible et qui plus est compatible avec les box domotiques Jeedom et eedomus. D’ailleurs Jeedom travaille sur un nouveau plugin Zigbee (actuellement en version beta) pour plus de flexibilité dans le support des appareils Zigbee.

L’année 2021 sera donc celle du Zigbee selon toi ?

C’est certains que le Zigbee a le vent en poupe puisqu’il est porté par de nombreuses grandes entreprises telles que Amazon qui l’intègre dans ses assistants vocaux, Philips qui l’utilise pour son système d’éclairage Hue, ou encore de grands industriels de matériel électrique comme Legrand et Schneider Electric.

Le prix du matériel Zigbee est aussi très abordable, ce qui le rend d’autant plus attractif. Mais les possibilités de configuration sont assez limitées, et donc pour certaines applications le choix de produits Zigbee n’est pas forcément adapté. Donc même si le Zigbee continue sur sa lancée, il ne pourra pas répondre à tous les besoins.

Pourrons-nous profiter de nouveautés autour de la technologie Z-Wave ?

On attendait beaucoup de nouveaux produits Z-Wave basé sur la dernière puce 700 l’an dernier. Avec la crise sanitaire, il y en a finalement eu peu. Entre temps, la Z-Wave Alliance a annoncé la spécification Z-Wave Long Range qui permet d’avoir une portée sans fil 4 fois plus grande et de supporter 20 fois plus d’appareils.

On peut donc espérer voir débarquer cette année plus d’appareils fonctionnant en Z-Wave 700, et les premiers intégrant le Z-Wave Long Range.

Quelles sont les prochaines nouveautés qui pourront retenir notre attention cette année ?

NodOn avait annoncé l’an dernier travailler sur une gamme de produits Zigbee. Celle-ci arrivera en Mars et sera composé au départ d’un micromodule On/Off 1 canal 16A, d’un micromodule On/Off 2 canaux 2x3A et d’un micromodule volet roulant.

La gamme Wiser de Schneider Electric, qui fonctionne également en Zigbee, et surtout orienté chauffage, va être complété par des appareillages à la finition Odace et Unica, ainsi que des micromodules.

Et certainement d’autres nouveautés en Zigbee chez d’autres constructeurs, et comme dit précédent, également des appareils conçus avec la dernière puce Z-Wave série 700.

Partagez cet article !

A propos de l'auteur

Titulaire d'un BTS domotique ainsi que d'une Licence professionnelle en web marketing et communication, mon objectif est de vous partager mon expérience au sujet du logement connecté et ainsi, vous accompagner au mieux dans vos recherches.